ENTENTE RELATIVE AU PROJET D’EXTENTION DE LA MINE DE DIAMANT VICTOR EN ONTARIO

Disponible en format PDF (3.58 Mo)

PRÉAMBULE

L’Agence canadienne d’évaluation environnementale (ACÉE) a entrepris une évaluation environnementale (ÉE) conformément à la Loi canadienne sur l’évaluation environnementale 2012 (LCÉE 2012) pour l’extension de la mine de diamant Victor (le projet) proposé par De Beers Canada Incorporated’s (le promoteur).

Le projet proposé consiste en la construction, l’exploitation et la désaffectation d’un deuxième puit ainsi que des composantes accessoires, à environ 6,5 kilomètres au nord-ouest de l’actuelle mine de diamants Victor, elle-même située à quelque 100 kilomètres à l’ouest de la Première Nation d’Attawapiskat, en Ontario. Ce deuxième puit devrait permettre de produire un peu plus de 9 000 tonnes de minerai par jour pendant à peu près sept ans.

L’ACÉE et le l’Environnement et des changements climatiques de l’Ontario ont convenu de coordonner, dans la mesure du possible, les ÉE fédérale et provinciale, conformément à l’Entente de collaboration Canada-Ontario en matière d’évaluation environnementale.

Rien dans la présente entente relative au projet (l’entente) n’entrave les pouvoirs, les autorisations légales et les fonctions légales des ministères/organismes fédéraux et de leurs ministres respectifs.

Les signataires (les parties) de la présente entente s’engagent à collaborer afin de permettre un examen fédéral efficace, responsable, transparent, opportun et prévisible du projet proposé et à contribuer à ce que l’État respecte son obligation de consulter les groupes autochtones.

1.0 OBJECTIF

Le présent document a pour objectif de fournir des renseignements détaillés au sujet du processus d’examen fédéral lorsque l’ACÉE est l’autorité responsable de l’ÉE. Pour de plus amples renseignements au sujet du processus d’examen fédéral, veuillez consulter le document Le processus d’examen fédéral pour les grands projets : document d’accompagnement de l’entente relative au projet (le document d’accompagnement) (www.mpmo-bggp.gc.ca).

2.0 RÔLES ET RESPONSABILITÉS

Les ministères et organismes fédéraux suivants ont signifié leur intérêt pour le projet et participeront à l’examen fédéral :

  • Autorité responsable : l’ACÉE s’assurera qu’une ÉE est effectuée, qu’un rapport d’ÉE est préparé et qu’une déclaration de décision concernant l’ÉE est émise.
  • Autorités fédérales (AF) : le ministère des Pêches et des Océans (MPO), Ressources naturelles Canada (RNCan), Environnement Canada (EC), Santé Canada (SC) et Transports Canada (TC) pourraient être pourvus de renseignements et de connaissances spécialisées ou d’expert relativement au projet.
  • Ministères de réglementation : MPO est doté, et TC et NRCan pourraient être dotés de responsabilités réglementaires et légales à l’égard du projet.
  • Affaires autochtones et Développement du Nord Canada a des responsabilités consultatives relativement au projet afin d'appuyer l'uniformité avec l’approche pangouvernementale du Canada en matière des activités de consultation auprès des Autochtones.
  • Tout au long de l’examen fédéral du projet, le Bureau de gestion des grands projets surveillera et conseillera toutes les parties pour qu'elles assument pleinement leurs rôles et responsabilités et assurera le respect des normes de service décrites dans la présente entente et dans le document d’accompagnement.

3.0 CONSULTATION AUPRÈS DES AUTOCHTONES

Les parties s’engagent à adopter une approche pangouvernementale pour la consultation auprès des Autochtones qui est intégrée, dans la mesure du possible, au processus d’ÉE et de réglementation. Pour de plus amples renseignements sur l’approche pangouvernementale, y compris les rôles et les responsabilités des ministères et des organismes, ainsi que sur la coordination pendant l’examen du projet, veuillez consulter l’annexe I du Document d’accompagnement.

S’il y a lieu, les modalités de toutes les ententes et de tous les protocoles existants conclus entre l’État et les groupes autochtones seront respectés.

4.0 ÉCHÉANCIERS

Les échéanciers de l’entente fixent le temps dont les ministères et organismes fédéraux disposent pour accomplir leurs tâches respectives. Ceux-ci ne tiennent pas compte du temps que prendra le promoteur pour recueillir les renseignements ou entreprendre une étude à la demande de l’ACÉE pendant l’ÉE ou bien à la demande des ministères de réglementation pendant la phase réglementaire. Les échéanciers fixés pour l’examen fédéral sont les suivants :

  • Achèvement de l’ÉE, conformément à la LCÉE 2012  – 365 jours entre l’affichage de l’avis de lancement sur le site Internet du Registre canadien d’évaluation environnementale (SIRCÉE) et la décision du ministre de l’Environnement sur la question de savoir si le projet est susceptible de causer des effets environnementaux négatifs importants.
  • Décisions réglementaires en vertu de la Loi sur les pêches et la Loi sur la protection de la navigation — 90 jours à compter de l’affichage sur le SIRCÉE de la déclaration de décision du ministre de l’Environnement, en supposant que toutes les demandes sont présentées au plus tard en même temps que l’Étude d’impact environnementale (EIE).
  • Si nécessaire, Décision réglementaire en vertu de la Loi sur les explosifs — 1 mois à compter de la présentation d’une demande complète et acceptable de permis pour une usine d’explosifs, en supposant que la déclaration de décision du ministre en matière d’EE apparaît dans le SIRCÉE.
  • S’il y a lieu, proclamation d’exemption du Gouverneur en conseil en vertu de l’article 24 de la Loi sur la protection de la navigation – 11,5 mois à compter de l’affichage sur le SIRCÉE de la décision du ministre relative à l’ÉE.

5.0 SIGNATAIRES

Les parties aux présentes ont signé l’entente relative au projet, en exemplaires, aux dates indiquées ci-dessous.

Annexe I

Principaux jalons et normes de service pour l’évaluation
environnementale ainsi que la consultation auprès des Autochtones
  Jalon Responsable Soutien au besoin Échéancier/date d’achèvement
1 Afficher l’avis de lancement sur le SIRCÉE ACÉE AF 4 juin 2014
2

Période de commentaires du public et des groupes autochtones sur l’ébauche des lignes directrices relatives à l’ÉIE

ACÉE AF Du 4 juin 2014 au 4 juillet 2014
3

Finaliser les lignes directrices relatives à l’ÉIE et remettre celles-ci au promoteur

ACÉE AF 2 août 2014
4

Présenter l’ÉIE et le résumé de l’ÉIE

Promoteur

ACÉE, AF

À déterminer par le promoteur
5

Vérifier la conformité de l’ÉIÉ1

ACÉE AF Entre le 60e et 66e (7 jours)
6

Période de commentaires du public et des groupes autochtones sur le résumé de l’ÉIE

ACÉE AF Débute entre le 67e et le 90e jour (d’une durée de 30 jours)
7

Examen et transmission des commentaires sur l’ÉIE à l’ACÉE

AF ACÉE Entre le 67e et le 106e jour (40 jours)
8

Examen et transmission des demandes renseignements sur l’ÉIE au promoteur

ACÉE AF Entre le 67e et le 117e jour (51 jours)
9

Présenter les renseignements supplémentaires

Promoteur

ACÉE, AF

À déterminer par le promoteur
10

Examen et transmission des commentaires sur les renseignements supplémentaires à l’ACÉE

AF ACÉE Entre le 118e et le 147e jour (30 jours)
11

Examen et transmission des demandes renseignements supplémentaires au promoteur2

ACÉE AF Entre le 118e et le 152e jour (35 jours)
12

Préparer l’ébauche du rapport d’évaluation environnementale (RÉE)

ACÉE AF Entre le 153e et le 225e jour (73 jours)
13

Période de commentaires du public et des groupes autochtones sur l’ébauche du RÉE

ACÉE AF Entre le 226e et le 255e jour (30 jours)
14 Examen et transmission des commentaires sur l’ébauche du RÉE à l’ACÉE AF ACÉE Entre le 226e et le 260e jour (35 jours)
15

Finaliser le RÉE final et le présenter au ministre

ACÉE AF Entre le 261e et le 335e jour (75 jours)
16

Ministre fait sa décision sur l'évaluation environnementale

Ministre ACÉE Entre le 261e et le 335e jour (75 jours)
17

Afficher la déclaration de décision du ministre relative à l’ÉE sur le SIRCÉE3

ACÉE   Entre le 261e et le 335e jour (75 jours)

1Si l’ÉIÉ n’est pas prêt pour la période de commentaire, le promoteur devra soumettre une nouvelle version de l’ÉIÉ.
2Il se peut que plus d’une ronde d’information supplémentaire soit nécessaire.
3Dans l’Éventualité que le Ministre de l’environnement détermine que le projet a des impacts négatifs importants sur l’environnement, le Ministre devra référer le dossier au Conseil des ministres à savoir si les impacts négatifs important sont justifiés dans les circonstances. Si une telle décision est nécessaire, l’échéancier identifié pour cette étape ne s’applique pas.

Annexe II

Graphique de Gantt : échéanciers fixés pour l’ÉE4

Un diagramme de Gantt qui est une représentation visuelle des étapes et des échéances à l'annexe I.

[Image agrandie - Graphique de Gantt : échéanciers fixés pour l’ÉE]

4 Le suivi des échéanciers fixés dans l’entente relative au projet, et qui correspond aux délais dont les ministères et organismes fédéraux auront besoin pour accomplir leurs tâches respectives dans le cadre de l’ÉE, sera fait en fonction du graphique de Gantt. Les échéanciers ne tiennent pas compte du temps que prendront les participants qui ne sont pas des signataires de la présente entente, tels que le promoteur, les provinces, les groupes autochtones, le public ou d’autres intervenants.


Graphique de Gantt : échéanciers fixés pour la phase d’examen réglementaire5

Un diagramme de Gantt qui est une représentation visuelle des étapes réglementaires et des normes de service dans l'annexe III du document d'accompagnement pour les services réglementaires énumérés à la section 2.0.

[Image agrandie - Graphique de Gantt : échéanciers fixés pour la phase d’examen réglementaire]

5 Le suivi des échéanciers fixés dans l’entente relative au projet, et qui correspond aux délais dont les ministères et organismes fédéraux auront besoin pour accomplir leurs tâches respectives dans le cadre de la phase d’examen réglementaire, sera fait en fonction du graphique de Gantt. Les échéanciers ne tiennent pas compte du temps que prendront les participants qui ne sont pas des signataires de la présente entente, tels que le promoteur, les provinces, les groupes autochtones, le public ou d’autres intervenants.


Graphique de Gantt : échéanciers fixés pour la phase d’examen réglementaire (suite)6

Graphique de Gantt : échéanciers fixés pour la phase d’examen réglementaire (suite)

[Image agrandie - Graphique de Gantt : échéanciers fixés pour la phase d’examen réglementaire (suite)]

6 Le suivi des échéanciers fixés dans l’entente relative au projet, et qui correspond aux délais dont les ministères et organismes fédéraux auront besoin pour accomplir leurs tâches respectives dans le cadre de la phase d’examen réglementaire, sera fait en fonction du graphique de Gantt. Les échéanciers ne tiennent pas compte du temps que prendront les participants qui ne sont pas des signataires de la présente entente, tels que le promoteur, les provinces, les groupes autochtones, le public ou d’autres intervenants.